Rechercher
  • Victor Biasetti

La femme au sein du monde du surf


Les femmes et le sport, un long débat dans notre société. A travers ce sujet nous voulons parler du surf et de son positionnement sur le sujet.


En France il y a plus de 28 000 licenciées inscrites à la FFS, sans compter celle qui vont à l’eau sans être inscrites. C’est donc beaucoup de femmes qui se mettent à l’eau pour profiter des sensations de surf par but compétitif ou non.


C’est principalement à cause des films et des réseaux sociaux que l’image de la surfeuse est dégradée. C’est l’image d’une femme mince avec des formes, la peau bronzée… Loin de la réalité ! Certaines ne se ressentent pas représentées finalement. Et nous le savons tous, chacune est unique que ce soit physiquement ou mentalement, donc coller une image n’est pas une superbe chose.


Pour parler performance, c’est déjà très compliqué de trouver des articles concernant les exploits sportifs de surfeuses. Maintenant on n’en trouve un peu plus qu’avant comme avec les records de Justine Dupont. Mais jusqu'il y a peu, quand on parlait de femme et de surf, c'était énormément relié à la mode. Victoria Vergara en parle dans un interview de Néo sur Instagram.



Revenons-en aux performances de haut niveau ; les sessions avec les meilleures conditions sont privilégiées pour les hommes. Justifié par le fait que le « spectacle soit plus beau », alors que le niveau est le même. Du coup ça enlève des chances aux surfeuses de pouvoir pleinement exprimer leur niveau et montrer ce qu’elles ont dans le ventre.


Pour la petite anecdote, en 2006 la vague de Teahupoo a été supprimé seulement pour les femmes. Elle était apparemment trop dangereuse pour elles, sans avoir demandé leurs avis. Elle vient d’être remise dans le circuit principalement pour les JO 2024. C’est la WSL qui a tout fait pour obtenir cette égalité, mais cela montre que les femmes ne sont pas mises au même niveau que les hommes, malheureusement. Les journalistes/reporters que l’on trouve sur les compétitions influent aussi là-dessus. Ce sont les derniers à aller interviewer les femmes car cela créer moins d’audience. Mais comment réussir à avoir une égalité si on les voit encore moins ?


Comme l’on peut le voir, les femmes doivent faire leurs preuves. Surtout une fois arrivé sur les spots de surf. Les filles doivent s’imposer pour faire comprendre que même elles, elles peuvent aller au pic et prendre autant de vagues que les hommes. Pas mal de surfeur considère que le genre masculin pratique mieux que le genre féminin. Il faudrait que cette mentalité change (attention tout de même à ne pas faire une généralité).


Le surf est un sport pour les hommes ET les femmes. Ne nous arrêtons pas à des préjugés. Il y a, dans la société, une inégalité certaines entre les hommes et les femmes. Essayons de changer la manière de penser de certains. C’est à travers le sport que nous pouvons le faire. Le surf est un très beau sport, ce pratiquant dans un milieu naturel, et accessible à tout le monde. C’est un des sports qui prend le plus de temps pour permettre la parité homme/femme. C’est une grande famille, soutenons-nous tous ensemble et faisons taire tous ces préjugés.

En regardant dans le passé, on peut constater une évolution certaine, les femmes grappillent du terrain chaque jour pour avoir cette égalité.


D’ailleurs pour info, en 2018 la WSL a décidé de voter une réforme sur le gain de chacune pour tous les évènements contrôlés par eux même. C’est-à-dire qu’il gagne autant que les hommes.


Pour finir cet article, nous vous proposons un retour sur des exploits des Françaises en surf ces derniers temps :


Justine Dupont, surfeuse française qui en 2020 surf la plus grosse vague de gros à Nazaré pour les femmes. Il y a eu un long débat pour savoir si elle a eu le prix de la plus grosse vague contre une autre surfeuse d’ailleurs.




La victoire de Johanne Defay au Surf Ranch Pro édition 2021. Grâce à cette performance spectaculaire elle obtient la 2° place au classement mondiale. A quelques jours des JO, c’est un excellente nouvelle pour l’équipe Française !





La surfeuse Pauline Ado qui se qualifie de justesse pour les JO. On retrouvera donc 4 français sur la liste de départ pour les premières fois au JO de surf.


A bientot,

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout