Protéger sa board quand on part en voyage ✈️


Salut à tous, on se retrouve aujourd’hui pour parler de surf et de voyage.


Les beaux jours arrivent, les pays se déconfinent petit à petit et la tendance surf est en plein boom !

Nombreux sont les touristes, habitués, surfeurs à retourner sur leurs spots estivaux de prédilection pour retrouver les sensations de la glisse.

Nous avons déjà vu ensemble les différents styles de planche de surf, mais maintenant, voyons comment la transporter et plus particulièrement en avion.


Bien-sûr, ces conseils peuvent être appliqués pour un autre transport. Mais nous allons vous donner nos petits tips grâce à notre expérience pour répondre à la question suivante : comment protéger sa planche de surf quand on prend l’avion ?


Le soleil ce couche sur la grande face vitrée de l'aéroport. Les voyageurs attendent leur avion dans ces belles couleurs.
Couché de soleil sur l'aéroport


La pire chose qu’il puisse arriver est de retrouver sa board en mille morceaux en récupérant les bagages.

Plusieurs housses sont possibles pour transporter sa planche de surf.




La plus connu, la housse surf stretch (chaussette).

Très utile pour des trajets courts et réguliers .












On retrouve aussi la housse classique (daily).

Elle est plus agréable pour le transport grâce à sa sangle et sa solidité.










Le gros problème de ces housses, c’est qu’elles ne protègent pas vraiment des chocs.

Elles vont surtout venir éviter les frottements dans la voiture ou de laisser les UV jaunir la planche.

Alors vous vous demandez surement : « existe-t-il vraiment une solution pour protéger notre planche en voyage ? »


La réponse est… OUI.

Il existe une solution ; le travel bag surfboard. Incroyable comme nom, tu ne trouve pas ?


















Comme son nom l’indique, c’est un sac pour planche de surf. Adapté pour le transport.

Ce type de housse a une mousse en PE de 10 à 12mm d’épaisseur donnant une protection sûre pour les planches.

Grâce à ça, la housse amortie les coups que reçoit la board. Cependant elle n’est pas indestructible…


Certains ont même des compartiments pour chaque planche ou des séparateurs. On peut y mettre tout autre équipement, en général, il y a de la place ! Il est possible aussi d’avoir des roulettes mais elles prennent de la place et restent lourdes. Tout dépendra du nombre de planches que vous prenez. Mais malheureusement, pour un usage de tous les jours, avec de petits trajets, cela reste déconseillé.



Un conseil, n’hésite pas à prendre une housse un poil plus grande pour :


- Protéger un peu plus ta planche, afin de l’entourer de papier bulle ou/et de mettre les vêtements autour d’elle.

- Mettre ses affaires de surf ! Met tes combinaisons, leash, dérives en double, poncho… Cela te fera un sac en soute moins lourd !


Et pour un maximum de protection, il faut renforcer les zones à risque : nose & tail.

C'est faisable avec du papier bulle et du scotch ; il faut faire comme une petite chaussette sur-mesure pour les protéger. Connaissant la délicatesse des bagagistes… une valise peut vite arriver dessus ou encore pire, la planche peut vite se transformer en planeur.

Et surtout quand tu déposeras ton travel bag sur le tapis à bagages, retire la sangle pour éviter tout accrochage.


D’ailleurs, il est très important, une fois sortie de l’avion, de vérifier l’état des planches… Beaucoup sont partis directement sur le spot et se sont rendu compte que la planche était abimée.

L'avantage de vérifier à l'aéroport c'est que s’il y a quoi que ce soit, il suffit d'aller à la réception de la compagnie aérienne pour obtenir réparation. Cependant, il est important de faire très attention à bien vérifier la réglementation de chaque compagnie aérienne. Selon la taille et le poids du travel bag, chaque compagnie à ses tarifs et conditions. 😉


Pour résumer :


- Investir dans un travel board bag de qualité : il protègera la planche des coups et des chocs.

- Enlever les dérives : c’est une chose simple qui évite de les retrouver morte.

- Déwaxez la planche : afin d’éviter d’avoir une planche bien collante à la housse quand les températures montent.


- Protéger le tail et le nose avec de la mousse ou ce que tu as sous la main, qui est adaptée à la planche : ce sont ces points les plus sensibles… attention !

- Emballer la planche avec du papier-bulle autant de fois que tu peux

- Ajouter des serviettes de plage et l’équipement tout autour de la planche : cela va créer une épaisseur de protection en plus

- Ajouter des stickers « Fragile », « Handle with care » : pour alerter les bagagistes sur la fragilité de votre bien-aimé.



Vous l'avez compris, transporter une planche de surf dans un avion, n’est pas une mince affaire. Il faut s’y prendre en avance pour avoir de quoi protéger la planche et surtout bien anticiper les demandes et conditions de la compagnie aérienne.

Maintenant, les compagnies sont de plus en plus habituées à voir des boards, certains proposent des forfaits.


Mais bien-sûr, avant tout cela, il faut peser le pour et le contre d’amener sa planche de surf. Si ton trip n’a pas pour objectif premier que de surfer tous les jours, évite de l’embarquer avec toi. Il sera toujours possible de louer une board directement là-bas (vérifie bien si des shops en louent).



Samara Surf Shop - Photo libre de droit - Situé au Maroc


Si vous restez un peu longtemps, louer va revenir trop chère. Une solution serait d’acheter une planche d’occasion direct sur place. A la fin du trip elle se revdendra dans un surfshop ou sur les sites d’occasions.



Prenez soin de vos planches, bon voyage et bon ride !


Posts récents

Voir tout